Etalonnage des capteurs de température industriels, que dit la règlementation ?

Posté le 14 déc. 2020 Dans : Tendance

  • Temps de lecture04min.
  • NiveauDébutant

L’exactitude et la fiabilité des données sont des points majeurs pour sécuriser le stockage et le transport de marchandises thermosensibles comme les denrées alimentaires ou les produits pharmaceutiques. Les capteurs de température doivent être étalonnés pour être les plus justes possible. Mais que dit la réglementation ?

Etalonnage des capteurs de température industriels, que dit la règlementation ?

Le marché de l’IoT est en croissance depuis plusieurs années et devrait dépasser les 5 milliards d’objets connectés d’ici 2022. Les applications industrielles sont nombreuses et les bénéfices qui en découlent sont considérables : amélioration des coûts d’exploitation, optimisation des process, amélioration de la satisfaction client, amélioration de la sécurité des personnes et des biens… Parmi ces applications, le monitoring de la température est probablement la plus répandue, que ce soit dans le transport, le stockage ou encore le smart building. Pour répondre à ces enjeux, les fabricants d’objets connectés industriels proposent des capteurs de plus en plus petits, intelligents, et précis. En effet, l’exactitude et la fiabilité des données sont des points majeurs pour sécuriser le stockage et le transport de marchandises thermosensibles, comme les denrées alimentaires ou les produits pharmaceutiques. Pour ce faire, comme tout appareil de mesure, les capteurs de température doivent être contrôlés périodiquement. La vérification périodique est sujette à réglementation et fait plus précisément référence à la norme EN13486.

Dans cet article, nous vous présentons l’organisme COFRAC et sa certification, puis nous nous focalisons sur la réglementation concernant la vérification périodique des sondes de température.

 

Qu’est-ce que le COFRAC ? Quelle est la différence entre une certification accréditée COFRAC et une certification raccordée COFRAC ?

COFRAC est le Comité français d’accréditation. En France, le COFRAC est l'unique organisme de référence en matière d’accréditation. Il accrédite les organismes certificateurs qui interviennent dans la délivrance des certificats d’étalonnage.

Il est important de noter qu’il existe deux types de certificats COFRAC : les certificats accrédités COFRAC et les certificats raccordés COFRAC. Dans le premier cas, l’accréditation reconnaît  l’aptitude d’un laboratoire national ou international à effectuer des étalonnages ou des vérifications métrologiques. L’étalonnage raccordé COFRAC, quant à lui, n’est pas réalisé par un laboratoire accrédité COFRAC, mais est un étalonnage pour lequel les résultats de mesure peuvent être reliés aux étalons nationaux (COFRAC). Notez que seul un laboratoire accrédité COFRAC peut apposer le logo COFRAC dans ses rapports.

 

La vérification périodique des capteurs de température est-elle obligatoire ?

Avant toutes choses, vous devez savoir que la vérification périodique des capteurs de température n’est pas obligatoire, mais fortement recommandée. En effet, avec le temps, les capteurs dérivent, il est donc conseillé de s’assurer de façon régulière que la donnée remontée par le capteur est correcte. Cette vérification périodique des enregistreurs est de la responsabilité de son utilisateur. L’utilisateur doit réaliser une évaluation de risques afin de fixer la fréquence de la vérification et cette vérification doit être réalisée par un laboratoire de métrologie certifié COFRAC.

 

A quelle fréquence les capteurs de température doivent-ils être contrôlés ?

Concernant la fréquence de la vérification, il n’y a pas de règle et le texte de la norme EN13486 (En savoir plus sur cette norme ) dit que « la fréquence des contrôles dépend des exigences de l'utilisateur, en tenant compte  des  prescriptions  du  fabricant».  Il  donne néanmoins  quelques  recommandations :  «  Il  est cependant  recommandé  que  le  fabricant  ou  les  ateliers  autorisés  par  lui  ou  encore  les  services  de vérification agréés effectuent un contrôle chaque année, lorsque les enregistreurs de température et les thermomètres ont été utilisés au cours de cette période ».

 

Combien de points de mesure sont nécessaires pour obtenir la certification ?

Pour réaliser l’étalonnage de vos capteurs de température et obtenir la certification, il est nécessaire de prendre autant de points de mesure que de plage de température de fonctionnement où seront utilisés les capteurs ou enregistreurs. Par exemple, si les capteurs sont utilisés uniquement à -20°C, un seul point de mesure sera nécessaire. Si cependant, les enregistreurs sont utilisés à -20°C et à +2°C, deux points de mesures seront nécessaires.

 

A quoi correspond la classe de précision d’un capteur de température ?

La norme EN13486 impose certaines classes de précision des capteurs en fonction des secteurs d’activités. La classe d’un capteur est définie en fonction de la précision de mesure qu’il renvoie. Par exemple, si un capteur est certifié de classe 1, cela veut dire que la donnée remontée est précise à + ou – 1°C. Plus le chiffre de cette classe est proche de zéro, plus le capteur sera précis.

 

En conclusion

La maîtrise et la surveillance des températures sur l’ensemble de la chaîne du froid sont des enjeux très importants au regard de la qualité des marchandises. De ce fait, l’offre en capteurs de température connectés ne cesse de se développer. Il est donc devenu primordial pour les industriels investissant dans ce type de produits, de s’assurer auprès de leurs fournisseurs de la conformité des enregistreurs, mais également de s’assurer de la précision des données remontées par ces derniers et l’évolution de celle-ci dans le temps. Bien que la vérification périodique ne soit pas obligatoire, elle reste fortement conseillée dans le but de sécuriser vos marchandises thermosensibles. Pour en savoir plus sur la réglementation, vous pouvez consulter le site de l’AFNOR.

 









Newsletter
Téléphone
Contactez nous +33 (0) 4 67 47 60 60 Service Commercial Contact