Comment la géolocalisation permet de sécuriser et d'optimiser les secteurs aéronautiques et aéroportuaires ?

Posté le 08 oct. 2020 Dans : Tendance

  • Temps de lecture04min.
  • NiveauDébutant

Localisation de pièces, d'outils, d'équipements ou encore de bagages, découvrez comment la géolocalisation indoor permet d'optimiser et sécuriser le secteur de l'aéronautique.

Comment la géolocalisation permet de sécuriser et d'optimiser les secteurs aéronautiques et aéroportuaires ?

Depuis plusieurs années, la transformation digitale des entreprises des secteurs aéronautiques et aéroportuaires est devenue inévitable afin de s’adapter à l’expansion du trafic aérien ainsi qu’à l’accélération des processus de production. En effet, selon les estimations du Flight Fleet Forecast 2016-2035, la taille de la flotte commerciale mondiale pourrait ainsi atteindre près de 50 000 appareils en 2035. La révolution digitale n’est pas seulement porteuse d’opportunités pour la productivité de l’industrie, mais également pour la sécurité du transport aérien. Le besoin de sécurité des usagers et du personnel navigant a toujours été un enjeu de taille. C’est pour répondre entre autres à celui-ci, que l’industrie aéronautique s’ouvre de plus en plus aux nouvelles technologies et plus particulièrement au domaine de l’Internet des Objets (IoT).

Dans cet article, nous vous proposons de faire un focus sur l’optimisation et la sécurisation de la maintenance des aéronefs, sur l’optimisation des flottes d’équipements non motorisés, mais également sur le tracking des bagages grâce aux technologies de géolocalisation.

 

localisation outils

Optimiser et sécuriser la maintenance des pièces

Lorsque l’on parle d’usine du futur et d’industrie 4.0, le sujet de la maintenance prédictive revient régulièrement. En effet, dans le but d’optimiser la chaîne de production et la maintenance des appareils, les industriels cherchent à collecter un maximum de données leur permettant de prédire l’obsolescence de certaines pièces. En localisant ces dernières, les opérateurs vont pouvoir remonter de nombreux indicateurs comme par exemple leur taux d’utilisation.

L’optimisation de la production et de la maintenance passent également par la géolocalisation des outils dans le but de réduire le temps perdu à rechercher des équipements, d’automatiser les inventaires, de réduire les coûts d’outillage, mais surtout de sécuriser ces opérations. Pour ce type d’application, une localisation très précise est souvent nécessaire de par la taille des entrepôts et le nombre d’équipements à localiser. Pour pouvoir faire un inventaire en temps réel de tout un parc d’outillages, certaines technologies de localisation indoor sont plus adaptées que d’autres. Par exemple, la détection par Angle d’Arrivée (AOA), va permettre d’avoir une précision pouvant atteindre 10cm tout en prenant en compte la hauteur à laquelle se situe un objet dans un référentiel 3D. Ce type de technologie haute précision va permettre de localiser en temps réel un outil, qu’il se trouve sur une étagère, au sol ou sur un chantier de maintenance.

Bien qu’il existe aujourd’hui de nombreuses balises de localisation sur le marché, peu répondent réellement aux besoins du secteur de l’aéronautique. En effet, les balises doivent être robustes, résistantes aux chocs et facilement repérables pour répondre aux normes anti-FOD (Foreign Object Damage) et ainsi éviter tout oubli d’un outil ou d’une balise qui pourrait compromettre la sécurité des aéronefs.

 

localisation NME

Optimiser la gestion des équipements non motorisés sur le tarmac des aéroports

Avec l’augmentation croissante du trafic aérien, la gestion des flottes d’équipements non motorisés sur le tarmac des aéroports est devenue un enjeu important pour les compagnies aériennes. En effet, les délais entre chaque arrivée et départ d’un avion devant être de plus en plus courts et les normes de sécurité étant de plus en plus complexes, les compagnies cherchent à optimiser leurs parcs d’équipements tout en renforçant la sécurité des pistes. Par exemple, sur l’Aéroport de Paris, on compte +/- 2 000 vols par jour et près de 10 000 équipements non-motorisés à identifier et localiser pouvant être utilisés par plusieurs opérateurs différents. Les sites aéroportuaires s’étendant sur plusieurs hectares, les équipements sont souvent égarés engendrant des surcoûts liés au rachat de ces derniers dont le prix peut s’élever jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Pour répondre à ces problématiques, les industriels de l’IoT proposent des solutions de tracking indoor et outdoor permettant d’optimiser la gestion des flottes d’équipements sur de longues distances. Cela est rendu possible grâce à l’utilisation de balises de localisation embarquant des protocoles de communication longue portée comme le Bluetooth Low Energy, le protocole LoRaWan, l’Ultra Wide Band ou encore Sigfox. Ces balises sans fil, fixées sur les équipements non-motorisées, vont être détectées par les boîtiers GPS embarqués dans les véhicules motorisés passant à proximité. Ce type de solution industrielle permet de faire un inventaire en temps réel par zone et de pouvoir réduire considérablement le temps d’installation des équipements nécessaires à l’arrivée d’un avion, limitant ainsi les retards.

 

Schéma de localisation NME

 

aéroport passagers

Optimiser et sécuriser les flux de bagages dans les aéroports

Quand on sait que dans les prochaines années, l’industrie du transport aérien se prépare à transporter plus de 7.8 billions de passagers par an, il est évident que la sécurité dans les aéroports est un enjeu majeur. Cela passe notamment par le tracking et l’identification des bagages tout au long du parcours du passager. Notamment, dans le but d’éviter les pertes et les abandons, en sachant que chaque année plus de 25 millions de bagages sont déclarés perdus. Les industriels sont donc à la recherche de solutions toujours plus performantes et innovantes en matière de tracking indoor. Par exemple, la compagnie Airfrance a mis en place une solution d’inventaire automatique par RFID permettant ainsi de réduire les temps de traitement et de transfert des bagages.

La mise en place d’une telle solution est également l’opportunité d’optimiser l’expérience de voyage des passagers. En équipant les bagages de Tags RFID, les voyageurs peuvent connaître d’un simple coup d’½il sur leur smartphone, l’emplacement de leur valise grâce aux antennes placées à des points de passage stratégiques dans tout l’aéroport. Lorsque les Tags entrent dans le champ de détection des antennes, celles-ci captent leurs identifiants permettant de localiser les bagages. Ainsi, cela permet aux compagnies aériennes de réduire leurs coûts liés à la perte ou au vol de bagages et de renforcer le sentiment de sécurité des passagers.

 

Conclusion

A l’ère de la digitalisation, le secteur aéroportuaire ne peut pas faire l’impasse sur les nouvelles solutions technologiques apportées par l’IoT. Grâce aux balises connectées, il est désormais possible de géolocaliser des personnes et des équipements en intérieur, chose encore impossible il y a quelques années. Aujourd’hui, les avancées technologiques permettent d’assurer une précision exceptionnelle pouvant descendre en dessous du mètre, ainsi qu’une réactivité de l’ordre de la seconde permettant une remontée de données en temps réel. La prochaine étape dont certains industriels de l’IoT s’emparent déjà, est d’assurer une continuité de la géolocalisation entre l’extérieur et l’intérieur en toute fluidité pour les utilisateurs.

 









Newsletter
Téléphone
Contactez nous +33 (0) 4 67 47 60 60 Service Commercial Contact